Tous les articles par Aurélien Ramos

François Grandeau et les terrains d’aventure

Un film réalisé dans le cadre du projet
« Terrains d’aventure du passé/pour l’avenir (Tapla) »
par
Gilles Raveneau
Clothilde Roullier

montage
Romain Pichon-Sintes

photographies
François Grandeau
Léa Longeot
Bruno Moinard
Aurélien Ramos
Gilles Raveneau

ce film a bénéficié du soutien du Labex Les passés dans le présent (Université de Nanterre), programme Investissements d’avenir ANR-11-LABX-0026-01
Maison des Sciences de l’Homme Paris-Nord
Association des déposants aux archives de la jeunesse et de l’éducation populaire (Adajep)

Le terrain d’aventure du quartier d’Etouvie à Amiens – 2022

Amiens, quartier Étouvie, juillet 2022.
Un collectif d’associations installe un terrain d’aventures dans une petite forêt devant les immeubles. Qui veut y vient pour faire des cabanes, des balançoires, ne rien faire.
Un terrain d’aventures c’est ce que les gens en font, c’est l’aventure.

Auteur : CARMEN

Durée : 13’03

Date de diffusion : 14 septembre 2022

LE TERRAIN D’AVENTURES D’ÉTOUVIE VU PAR DES ADULTES

5 novembre 2022, c’est le dernier jour de terrain d’aventures du quartier Étouvie à Amiens pour ces vacances d’automne. Alors que les animateur·ice·s démontent les cabanes, des parents parlent de pédagogie, d’hier et d’aujourd’hui. Reportage réalisé à plusieurs mains avec des adultes et des enfants. Pour rappel, les principes du Terrain d’Aventures sont la gratuité, la libre circulation et la libre activité.

Auteur : CARMEN

Durée : 6’48

Date de diffusion : 17 novembre 2022

voir le site de l’association CARMEN

The Venture – retours sur un terrain d’aventure gallois

The Venture – Siôn Edwards, Penny Wilson, Eddie Nuttal, Simon Rix

Cette vidéo été produite et réalisée par Siôn Edwards, responsable de la communication de The Venture, en collaboration avec ses collègues Penny Wilson, Eddie Nuttall et Simon Rix, tous playworkers au pays de Galles, Royaume-Uni. Elle a été projetée pour la première fois à l’occasion du colloque international du projet de recherche Tapla (Terrains d’aventure du passé/pour l’avenir), le 9 décembre 2021, à la maison des sciences de l’homme de Paris-Nord. Elle a été traduite en français par Chloé Billon. 

Pédagogies de plein air : actualité, formes et enjeux 21 avril 2022 de 16h à 20h à l’ENSA Paris-Val de Seine – salle 404

Séminaire du Centre de recherche sur l’habitat (CRH) “Lieux et enjeux”

Un évènement o-organisé par Fanny Delaunay, Aurélien Ramos et Caroline Rozenholc

Programme : Introduction par Caroline Rozenholc (CRH-LAVUE)

Fanny Delaunay (docteure en urbanisme, CRH-LAVUE, urbaniste praticienne, SCOP Atelier15), Sophie Levrard (docteure en sciences de l’éducation, CIRNEF) et Aurélien Ramos (chercheur postdoctoral CESCO, UMR 7204 MNHN, paysagiste)

Ecole maternelle et école primaire : une pédagogie différenciée de la classe “dehors” ? Enjeux et motifs

Moïna Fauchier Delavigne et Benjamin Gentils (cofondateurs de la Fabrique des Communs pédagogiques)

Faire classe dehors, même en ville, et dans les terrains d’aventure

Alexandre Ribeaud (professeur des écoles) Faire classe dehors, même à Paris

Hélène Hatzfeld (politiste, CRH-LAVUE) et Déborah Gentès (Laboratoire EXPERICE, chargée de cours, Paris 8 Sciences de l’éducation)

A Louviers (1965-1983), les terrains pour l’aventure : un projet politique

Conclusion générale par Anne-Caroline Prévot (directrice de recherche CNRS, CESCO, Musée national d’histoire naturelle)

 

Retrouver le programme et toutes les information sur le site du CRH

UNIVERSITE D’ETE / SUMMER SCHOOL

Terrains d’aventure XXe-XXIe siècle : expériences et recherches en acte

Adventure playgrounds XXth-XXIst century : experiences and research at work

30 juin-2 juillet 2022

Télécharger le programme/Download the program

Programme

Initiative interdisciplinaire, l’Université d’été du projet TAPLA porté par le Labex Les passés dans le présent a vocation à réunir des chercheur·es et praticien.nes: historien·nes, géographes, urbanistes, ethnologues, sociologues, paysagistes, chercheur·es en sciences de l’éducation, philosophes, animateur·trices, responsables de structures socio-éducatives, responsables de services des espaces verts ou de la jeunesse, militant·es de l’éducation populaire, notamment, qui partagent un travail collectif sur les terrains d’aventure ou sur d’autres pratiques récréatives de plein air qui s’y apparentent.

Jeudi 30 juin 2022 – MSH Paris-Nord – amphithéâtre

Adresse : 20 Av. George Sand, 93210 Saint-Denis

9h-9h30 Accueil et café

9h30-10h Introduction d’ouverture de l’université d’été

10h-10h45 Conférence inaugurale par Thierry PAQUOT

10h45-11h15 Discussion

11h15-11h45

Le terrain d’aventure pour questionner le statut de l’enfant dans la société – retours d’expérience sur le long terme

François GRANDEAU – animateur des terrains d’aventure des “Petits Pierrots”

11h45-12h15

La production iconographique sur et par les terrains d’aventure

Willy HUGEDET et Sébastien LAFFAGE-COSNIER – Université de Franche-Comté

12h15-12h45 Discussion

12h45-13h30 Déjeuner

13h30-18h

Balade urbaine autour des terrains d’aventure des Petits Pierrots dans le 20e arrondissement par François GRANDEAU et visite du terrain d’aventure “La Petite Plage” à Bagnolet par Mathieu WAINSTEIN – Cafézoïde, fondateur et animateur du terrain d’aventure de Bagnolet

Vendredi 1e juillet 2022 – Université Paris 8 – Maison de la recherche (rdc) salle MR 005

Adresse : 2 Rue de la Liberté, 93200 Saint-Denis

9h-9h30 Accueil et café

9h30-10h

Terrains d’aventure et droit à la ville – expériences de terrains en Pays de la Loire

Rémi CADIER et Damien LULE – CEMEA Pays de la Loire

10h-10h30

Les terrains d’aventure : une forme et un usage différencié selon les tranches d’âge ? Le cas des adolescent.es et des jeunes lors des expériences montpelliéraines de l’été 2021 au printemps 2022

Fanny DELAUNAY – TAPLA-ENSAPVS et Anne-Dominique ISRAEL – CEMEA Occitanie

10h30-11h30 Discussion

11h45 Départ pour Villiers-le-Bel

13h-13h45 Pique-nique aux abords du terrain d’aventure “Le Petit Bois” à Villiers le Bel

13h45-17h30

Visite par groupe du terrain d’aventure “Le Petit Bois” à Villiers-le-Bel et échanges avec l’équipe CEMEA

Avec Claire FIQUET (CEMEA ARIF), Alain SARTORI (Ville de Villiers-le-Bel) et Aurélien RAMOS (TAPLA-ENSAPVS)

Samedi 2 juillet – Université Paris-Nanterre – salle 2 bâtiment Weber (W)

Adresse : 200 Av. de la République, 92000 Nanterre

10h-10h30 Accueil

10h30-11h

Sur les traces du terrain d’aventure disparu à Nanterre – échanges autour du rôle socio-urbain des terrains d’aventure

Fanny DELAUNAY – TAPLA/ENSAPVS

11h-11h30 Discussion

11h30-12h

Fabriquer des Terrains d’aventures : un métier ?

Bruno MUSCAT – ingénieur territorial en disponibilité

12h-12h30

De l’expérimentation des pédagogies nouvelles en accueil de loisirs à la création d’un Terrain d’aventure

Victor MARTEAU – Université Paris 8

12h30-13h Discussion

13h-14h Déjeuner

14h-14h30

Espaces de jeux des enfants déplacés dans un contexte terroriste au Burkina Faso

Inoussa DIANDA – Université Joseph KI-ZERBO (Burkina Faso)

14h30-15h

Les activités informelles de jeux dans les espaces publics de Batna – Algérie

Wided GUEDOUDJ – Université de Batna 1 (Institut d’architecture et d’urbanisme)

15h-15h15 Pause

15h15-15h45

Les enjeux environnementaux des espaces éducatifs

Anastasia CHERNIGINA – Université Paris 8 – Experice

15h45-16h30 Discussion

16h30-17h Conclusion

Télécharger l’appel à candidature/Download the call for participation

DATE LIMITE POUR CANDIDATURES/ DEADLINE FOR APPLICATION
30 mars 2022 / March 30th 2022

Initiative interdisciplinaire, l’Université d’été du projet TAPLA a vocation à réunir des chercheur·es et praticien.nes: historien·nes, géographes, urbanistes, ethnologues, sociologues, paysagistes, chercheur·es en sciences de l’éducation, philosophes, animateur·trices, responsables de structures socio-éducatives, responsables de services des espaces verts ou de la jeunesse, militant·es de l’éducation populaire, notamment, qui partagent un travail collectif sur les terrains d’aventure ou sur d’autres pratiques récréatives de plein air qui s’y apparentent.

Hébergée par la Maison des sciences de l’homme Paris-Nord, l’université d’été comprendra des temps d’exposés et de travail en groupes, ainsi que des temps d’observation des terrains encore actifs ou abandonnés de la région parisienne.

Ces travaux sont susceptibles d’alimenter un ouvrage scientifique, sous forme de publication globale du projet TAPLA, à paraître début 2023.

L’Université d’été mettra également à disposition des participant.es un ensemble de ressources documentaires conservées notamment aux Archives nationales et chaque participant.e pourra proposer ses propres compétences en vue de construire et d’enrichir le débat et les visites.

Colloque international TAPLA 8-9-10 décembre 2021

Nous avons le plaisir de vous présenter le programme prochains. Au programme du colloque international “Des terrains d’aventure du passé/pour l’avenir : état des savoirs, enjeux et perspectives” qui se tient à Paris les 8-9-10 décembre 2021 communications et tables rondes de chercheur.es en sciences humaines et sociales, d’acteurs des terrains d’aventure d’Allemagne, Angleterre, Belgique, Etats-Unis, Pays-Bas, Suisse etc. : des moments d’échange autour des terrains d’aventure du passé et du présent pour penser ceux de l’avenir !

Vous pouvez accéder aux captations vidéos du colloque via les liens ci-dessous :

Captations vidéo de la première journée (8 décembre 2021) aux Archives nationales

Captation vidéo de la deuxième journée (9 décembre 2021) à la MSH-Paris Nord

Captation vidéo de la troisième journée (10 décembre 2021) à l’ENSA Paris Val-de-Seine

Téléchargez le programme du colloque TAPLA

Expérimentation du terrain d’aventure du Petit Bois à Villiers le Bel 5-30 juillet

Ambiance sonore du terrain d’aventure du Petit Bois – Villiers le Bel, juillet 2021

En juillet 2021, une expérimentation est menée pour faire revivre un terrain d’aventure à Villiers-le-Bel. Elle est portée par des professionnel.les de l’animation et de l’éducation active, les CEMEA Ile-de-France, ainsi que par une équipe de chercheur.es du projet TAPLA.
L’expérimentation du terrain d’aventure de Villiers-le-Bel en juillet 2021 est soutenue par le dispositif FAIRE qui promeut les formes innovantes de fabrication de la ville. Le projet est monté en partenariat avec l’association les As du Puit.
Dans une logique de recherche-action, les chercheur.es apportent un éclairage historique permettant de comprendre les expériences passées et d’envisager la dynamique de renouveau des terrains d’aventure. Ils accompagnent l’équipe d’animation dans l’évaluation et le suivi du projet. Ils apportent enfin un regard prospectif en inscrivant l’expérimentation de Villiers-le-Bel dans les réflexions sur la place de l’enfant dans la ville d’aujourd’hui et contribuent à l’invention du terrain d’aventure du XXIe siècle.

Une exposition réalisée avec les CEMEA Ile-de-France, la Ville de Villiers-le-Bel et l’équipe TAPLA a été mise en place pour accompagner l’expérimentation.

Elle est visible ici en version numérique.

La première expérimentation du terrain d’aventure du Petit Bois à Villiers le Bel a ouvert du 5 au 30 juillet 2021 tous les après-midi de 15h à 20h du lundi au samedi.

 

Journée d’étude sur Fernand Deligny – 28 septembre 2021 à Marseille

Télécharger le programme de la journée ici!

Conclusion de la journée par Manola Antonioli

Suite à la projection et au débat autour du film Deligny, vagabond efficace de Richard Copans, on peut retenir le fil conducteur de l’enracinement dans le territoire qui caractérise la démarche de Deligny, ou – selon ses propres termes – la vision du « territoire comme racine », occupé par une forme de « guerilla ». Cette dernière image évoque la notion de « machine de guerre » développée en 1980 par Gilles Deleuze et Félix dans l’ouvrage Mille plateaux. Les « machines de guerre » ne ressemblent pas à des armées régulières, mais constituent des forces qui se distribuent de façon nomade dans un territoire. Dans cette perspective, « les lignes d’erre » tracées par les autistes dans le territoire des Cévennes – qui entretiennent des liens avec la notion de rhizome qu’elles ont largement inspirée – peuvent être lues comme des lignes de force qui ne suivent pas un parcours prédéfini et qui ne sont jamais centralisées. On peut souligner également l’idée d’un usage de l’espace comme langage, lieu d’un récit sans langage, là où le langage manque.

L’intervention d’Anne Querrien (télécharger le pdf ici) a été également structurée autour de l’idée de ligne (lignes virtuelles qui constituent la cohérence du parcours de vie de Deligny, lignes d’erre tracées dans le territoire, lignes d’écriture). Lignes que l’on peut rapprocher de celles étudiées par l’anthropologue Tim Ingold dans Une brève histoire de lignes, dont le projet de « linéalogie » s’intéresse également aux lignes d’écriture, aux lignes courbes de parcours, chemins et itinéraires qui refusent la ligne droite, aux lignes de la notation musicale.

La communication de Françoise Tschopp (télécharger le pdf ici) a développé l’idée d’une « abstinence éducative » chez Deligny, abstinence qui révèle la situation précaire de l’éducation, qui inclut toujours des expériences d’échec et de raté. Dans cette conception de l’éducation, il n’y pas de « projet » mais un « a-projet », pas de méthodologie prédéfinie mais des dispositifs, des stratégies, des gestes éducatifs qui naissent après-coup, de l’expérience. Cette « non méthode » sans projet nous donne d’autant plus à penser que le travail et la recherche se déroulent désormais « par projet », notion omniprésente et souvent étouffante.

La journée s’est achevée, de façon circulaire, sur l’évocation – par Joëlle Libois (télécharger le pdf ici) – de l’activité éducative et de la poésie de Rabindranath Tagore, toutes deux attentives au rapport de l’homme avec son environnement naturel, tout comme l’expérience éducative de Deligny est inséparable des vastes espaces et des paysages des Cévennes.